Se connecter

Aviron Club les Andelys Tosny

"Les bons rameurs sont d'abord de beaux esprits. L'harmonie d'un équipage, ce n'est pas qu'une question de muscles ; les coeurs et les âmes de ses membres doivent aussi ne faire qu'un " - GEORGES POCOCK

04

mai 2019

Lucile, "une grande rameuse"

Publiée par Michel / pour JEUNES J12 - J14  / 0 Commentaire

2019
News
Lucile, "une grande rameuse"

 

L’Aviron-club Les Andelys-Tosny a l’art de découvrir les talents. Après Brian Pierucci, (14 ans) il y a deux ans - lequel déjà prépare les championnats de France -, c’est au tour de Lucile Henry (12 ans) de faire son entrée au club.

Michel Lemouchoux, l’entraîneur, voit en elle une « grande rameuse et, pourquoi pas, une future championne. » Lucile Henry a découvert l’aviron l’an dernier, lors des animations de l’association Sport ma santé. « Je me suis exercée sur un ergomètre et quand j’ai vu les bateaux, j’ai eu envie de monter dessus et ça m’a tout de suite plu », explique-t-elle.

Un sport de compétition mais un loisir avant tout

Mais avant de pouvoir pratiquer ce sport en compétition, Lucile Henry a dû attendre d’avoir 12 ans. Comme c’est désormais chose faite, la jeune fille a donc participé à sa première compétition, sur ergomètre, à Rouen, une compétition organisée par la ligue de Normandie où elle a terminé neuvième sur seize.

Désormais, la jeune n’attend plus qu’une chose : se mettre au bateau. « Elle est prête pour le skiff. Je ne me fais pas de soucis pour elle, elle ira loin. Lucile a la motivation, apprend vite et a bien intégré la technique », indique son coach.

Avec Lucile Henry et Brian Pierucci, le club aspire de nouveau au succès en compétition, tout en continuant à favoriser le sport loisir.

Actuellement, l’aviron souffre d’un manque d’infrastructures et le nombre de bateaux est limité, faute de place sous la tente de fortune qui sert d’abri. Les responsables comptent toujours sur une subvention exceptionnelle qui leur permettrait d’avoir un garage.

INFOS PRATIQUES

Aviron-club Les Andelys-Tosny, chemin de la Haguette, aux Trois-Lacs. Renseignements auprès de Nadia Dupuis : nadrom@oragnge.fr

Lucile,  une grande rameuse

COMMENTAIRES